My First Spartan Race!

I did it! I’m so proud!
13 km 25 +obstacles
Samedi 5 mai départ imminent je ne sais pas ce qui m’attend ce qui rend les choses terriblement excitantes!
Le départ n’est meme pas donné qu’il y a déjà une palissade à franchir! J’étais pas prête…
Bon… Trimer pour gravir des obstacles j’veux bien mais… j’avais pas prévu que ça arriverait comme ça d’un coup devant tout le monde!
Mais pas le choix, tu veux prendre le départ de le course tu passes par dessus… heureusement on peut compter sur un fort esprit de groupe! On m’aide et je m’égratigne salement toute la cuisse.
Le speaker fait monter la pression, Il crie au micro comme un chef des armées
SPARTAAAAN ??QUEL EST VOTRE MÉTIER?? 
Et à ça, d’une seule voix…  AROOO AROOO AROOO!!!
On est de véritables Spartiates! Vous êtes prêts??? Ouais bah ils vous restent 10′ !!!

Le compte à rebours commence, GOOO!!
On part en trombe, je vois la pente au loin et je me dis clairement que ça va être la merde…
Dénivelé de FOU! Mais avant ça il faudra éviter l’espèce de GOLGOTE qui nous attend avec une sorte d’énorme baton! Je cours comme une dingue, enfin dans ma tête en tout cas, je n’ai pas mis ma montre pour me repérer dans la temps… trop peur de l’éclater… (ça coûte cher ces petits joujoux)

Premier obstacle, je me dis « ah ouais cool de l’eau trop bien ! »
Je ne sais pas qu’elle partie de mon cerveau à décrété que c’était le bon moment là?!
C’est parti c’est le premier si je le passe pas ça risque d’être compliqué pour la suite de mon aventure… Je saute les deux pieds joins dans l’eau! …non je déconne je flippe trop de glisser j’y vais tranquille un pieds après l’autre, WHATTTT mais c’est glacé!! Ils sont pas sérieux!? Visiblement si… Une corde pandouille, ma partner Sandrine passe la première et grimpe la pente tranquillou, bon je me dis cool! ça va le faire! j’attrape la corde… pas si facile l’exercice! Je grimpe et évidement il y a de la mousse sur la paroi ce qui la rend super glissante mais j’y parviens et je me dis pfff put@&! c’est ça la Spartan? EASY!!! J’ai fait la maline, mais pas longtemps en fait, une autre pente bien plus vertigineuse m’attendait, les bras c’est pas là où j’ai le plus de force mais il va falloir y aller là! Je mets tout ce que j’ai et j’arrive au sommet satisfaite de ma prouesse… oui c’important de s’auto-féliciter dans ces moments LOL!
Je poursuis mon ascension tanto dans la boue, tanto dans la garrigue et dans l’eau, je ne sais plus ce qui m’attend tellement c’est imprévisible mais tellement bon, le fait de ne pas avoir de montre me perturbe énormément moi qui ai l’habitude de contrôler mon allure, d’avoir un repère de la distance parcourue, je me sens un peu abandonnée et tributaire des autres qui en auraient une pour me donner un repère, autant vous dire une petite angoisse pour moi.
Tout le monde est sale, difficile de voir qui à une montre ou pas du coup, un peu lâchement et pleine d’espoir, je cris « quelqu’un sait ou nous en sommes?! » Et là, comme si c’était un truc de fou de savoir, d’un côté on me donne le nombre de kilomètre, de l’autre le nombre d’obstacles franchis… j’aurais dû la fermer, je remercie tout le monde mais ce qu’on m’annonce est loin d’être encourageant… même pas à la moitié!

« Allez on faiblit pas! on avance BORDEL! Tu fais des marathons Meuf! » que je lance à mon cerveau, « c’est dans la tête rien d’autre! »

Je ne pourrais pas vous énumérer et vous décrire tous les obstacles en tout cas, celui qui m’a coûté une énergie folle, c’est le mur renversé dans l’eau… d’ailleurs j’ai demandé à un mec, comme ça de façon tout à fait normal « tu peux pousser sur mes fesses? » Il m’a répondu « heu…oui… heu… je suis désolé… » Je lui ai rétorqué « désolé j’en suis pas certaine mais vas-y envoie les mains! » petit fou rire évidement, arrivée en haut c’était une galère, impossible d’envoyer la jambe au dessus, trop lourde et en plus en panique, j’avais honte de me faire aider par tant de personne et de ne pas parvenir à faire le dernier effort qui fallait… Néanmoins je le franchi tel un bébé baleine, bon ok… maman baleine…
Un autre dont j’ignore le nom, une sorte d’énorme triangle avec une petite surface plate pour commencer à le grimper, et ensuite des planches tous les 60 centimètres et je prends conscience que bah si je tombe bah je tombe, pour info, j’ai le vertige… c’est un très grand délire pour moi, j’entends une nana crier « j’ai peur!! j’ai peur!! », rooo put@&! du coup je suis encore plus angoissée, la personne qui encadre l’obstacle lui dit ne le fait pas et fait les burpees à la place, oui… les burpees c’est la punition tu fais pas ou bien tu échoues c’est burpees!! et tu en manges par 30…. AMEN… elle décidera finalement de le faire, bravo à elle… (comme quoi les burpees… ça fait pas que les cuisses) je l’ai réussi mais j’ai franchement flippée.
Bon et on en parle des barbelés? Oui bah ils sont bien réels ! J’ai rampé comme si j’avais un chien qui me coursait, sauf que tu rampes mais personne n’est venu faire un petit ménage juste avant donc rochers, cailloux tranchant un paradis pour légionnaire quoi…!

 

Entre ce qu’on se pense capable de faire et ce qu’on peut accomplir réellement il y a souvent une différence, et elle va toujours avec surprise et satisfaction dans le bon sens.
Je l’ai fait, c’est pas le défi le plus compliqué que j’ai eu à faire dans ma vie non, bien que cette course soit particulièrement difficile, ce qui est compliqué en revanche c’est de sortir de sa zone de confort, de faire preuve d’abnégation, d’avancer, de vivre cette vie à fond, de se faire plaisir et ça passe souvent par la volonté de braver l’inconnu, et ça paye…

Ce que je retiens c’est un esprit de groupe incroyablement solidaire qu’il y a autour de cette aventure, j’ai adoré.
Ce que je recommande, un bon équipement protections pour les genoux, des avants-bras, des gants j’ai pris les miens chez Décat, 8 balles ils étaient parfaits 🙂 bien attacher ses cheveux pour ceux et celles qui en ont 😉 Faire comme si vous aviez 10 ans et kiffer à fond!!!

Boosteuse de Life
JA

 

 

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *